Beans On Toast


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 The Bad Wolf Chronicles

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Sunny
Admin
avatar

Nombre de messages : 359
Age : 34
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: The Bad Wolf Chronicles   Jeu 21 Déc - 14:21

Console toi! James est mort dans le monde B bis... pas dans le monde réel... mdr. Wink

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://membres.multimania.fr/doctorwho
Sariel

avatar

Nombre de messages : 34
Date d'inscription : 20/09/2006

MessageSujet: Youpiii   Ven 22 Déc - 5:37

Ho, vive les mondes parallèles qui ont des mondes parallèles Rolling Eyes . Je sens qu'avant la fin de ta fic je vais être toute mélanger avec les monde parallèle moi, enfin, tant que Jame est encore vivant ça me va Very Happy .

Quand met tu la suite en ligne?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sunny
Admin
avatar

Nombre de messages : 359
Age : 34
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: The Bad Wolf Chronicles   Ven 22 Déc - 15:02

Bientôt!!!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://membres.multimania.fr/doctorwho
Sunny
Admin
avatar

Nombre de messages : 359
Age : 34
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: The Bad Wolf Chronicles   Lun 1 Jan - 20:05

Chapitre VI : La guerre des deux Roses

Spoilers : « The runaway bride », saison 3 en général et Torchwood, saison 1.


Etre seule dans une grande ville, cela n’est jamais très agréable. On ne ressent jamais mieux la solitude que lorsqu’on est noyé dans une foule bruyante et pressée.
Chaparder des vêtements non plus n’est pas facile… encore moins lorsqu’on a le ventre vide. Quand avait-elle pris son dernier repas ? Avant que ce cauchemar ne commence, en somme… Hier au soir…. Il était près de 4 heures de l’après midi si elle en croyait Big Ben et elle allait bientôt s’évanouir si cette histoire ne trouvait pas d’explication logique.
Le Docteur en aurait trouvé une, lui.
Qui qu’il soit, John Smith le connaissait… et prenait sa revenge… contre elle …
Il devait être extraterrestre, comme le Docteur…. Ils avaient tous les deux ce même regard, où l’on pouvait lire le même savoir, le même pouvoir.. Excepté que le Docteur, la plupart du temps (quand il ne se prenait pas pour la dernière autorité suprême), avait cette bonté et cette indéniable joie de vivre qui illuminait son visage, ses yeux, son sourire… Cette chaleur quasi humaine qui irradiait de sa personne…
Rien à voir avec la froideur sibérienne de ce Mr Smith…
Et si c’était un seigneur du temps, lui aussi ?
Et si tu arrêtais deux secondes de penser et que tu te trouvais à manger ?
Rien à redire, mais Londres, quelque soit la dimension où vous vous trouviez est chère… très chère….
Surtout quand on s’est fait voler son sac à main par un alien psychopathe et que l’un des hommes les plus puissants d’Angleterre vous recherche pour vous sacrifier sur l’autel de l’amour filial.
Arg. Bien ma chance !
Dans son monde, elle aurait pu téléphoner à Shareen… dans l’autre monde, celui que le Destin avait choisi pour elle, il y avait Torchwood, bien sûr… mais aussi Annie, sa colocataire…
L’autre Rose vivait-elle aussi avec l’apprentie journaliste ?
Rose se détacha de ses pensées un instant, sentant la douce odeur des frites titiller ses narines.
Dieu qu’elle avait faim. Mais pas un penny en poche… Elle n’allait pas encore jouer les Selina Kyle… pas après les vêtements… Une fois par jour, la santé pour toujours… Deux fois, et c’est Scotland Yard assuré…
Mais la tentation et la faim finir par avoir raison de ses principes. Rose entra et s’assit à l’une des tables, l’air assuré.
Rose : Bonjour, je voudrais… mmm… Des frites avec un hamburger et.. oh ! Un milk-shake à la banane !
A la vôtre, Docteur… Où que vous soyez….
Relevant la tête pour rendre la carte à la serveuse, Rose eut la surprise de reconnaître Annie.
Que diable faisait-elle ici ? Etait-elle devenue serveuse dans ce monde ? Avec son ambition ? C’était absurde, inimaginable !
Soudain, une troupe armée débarqua dans la friterie, défonçant la porte d’entrée.
Garde : Ici Torchwood Quatre, vous êtes cernés !
Rose : Torchwood 4 ? Mais Torchwood 4 est à Dublin…
Annie regarda sa « cliente », amusée.
Annie : Et le SD 6 était des enfants de chœur…
Rose : Que veux… voulez-vous dire ?
Annie : Torchwood 4 est censé avoir disparu.. En fait, c’est faux. L’institution devenait un peu trop célèbre… Ils avaient besoin d’agir dans l’ombre pour leurs missions.. délicates…
Rose : Dans le genre ?
Annie : Dans le genre faire exploser un snack rempli d’aliens… peu importe les humains…
Rose ne put s’empêcher de sourire.
Rose : Il y a une différence avec les autres Torchwood ?
Annie sourit à son tour.
Annie : Oui. Les autres doivent répondre de leurs actes devant le parlement et le président Mr Saxon.
Rose : Saxon ? Qu’est-il advenu d’Harriet Jones ?
Annie : Où diable avez-vous passé ces dernières semaines ? Au fin fond de la brousse ? Harriet Jones est morte… Et certains murmurent que Torchwood 4 ne serait pas totalement innocent dans cette histoire. Venez… Le bâtiment doit vivre ses derniers instants…
Elle ajouta en souriant : « Bon sang, ça va être l’histoire du siècle ! »
Réussissant à s’échapper par les toits, Rose hésita un instant, retenant la journaliste.
Rose : Et les autres clients ?
Pendant un bref instant, Rose crut voir un soupçon de remord sur le visage de la jeun femme, mais il s’envola aussi rapidement qu’il était apparu.
Annie : Bah, on ne peut pas sauver tout le monde… Allez, venez !
Rose avait envie d’étrangler la reporter pour ces quelques mots, mais elle préféra courir… alors que la friterie explosait à une dizaine de mètres de là.
Annie : Cachez vous !
Rose, suivant les ordres, s’abaissa derrière une cheminée et vit plusieurs employés de Torchwood, habillés de noir et armés jusqu’aux dents.
Annie : Torchwood 4… Ce sont les nettoyeurs..
Rose : Ne me dites pas. Julian Sark, Kelly Peyton et cie ?
Annie : Ne riez pas, ces types sont dangereux ! Regardez bien leurs visages, ils sont déterminés… prêts à tuer si ils en ont l’ordre !
Rose observa les nettoyeurs et s’étonna d’un visage familier.
Rose : Adeola Oshodi ? Je croyais qu’elle travaillais pour Torchwood One?
Annie : Ca n’est pas Adeola. C’est sa cousine… Martha Jones.Venez, on est tout près de mon appartement. Au fait, je me présente, je suis Annie Adams, reporter et vous ?
L’ancienne compagne du Docteur hésita un instant… Elle aurait pu révéler à Annie sa véritable identité.. Elle l’aurait sans doute prit comme le scoop du siècle… Mais le temps manquait…
Rose : Marion… Marion Foreman.
Pauvre James... Pardonnez moi.


L’appartement était le même. Même vue sur la Tamise, qui avait repris des formes depuis le (presque) mariage de Donna Noble.
Annie : Ma colocataire est très malade. Certains diraient même mourante… C’est ce que le « Sun » prétend.. Mais vous connaissez ces journaux à scandale ! Des torchons sans cervelle !
Je vous sers quelque chose ?
« Il y a quelqu’un ? »
Rose ne reconnut pas la voix, mais elle venait de sa chambre. Une femme apparut. Elle était brune, les cheveux courts et plus pâle que la mort elle même.
Annie : Salut Rosie ! Je te présente Marion Foreman. Marion, voici Rose Tyler, future conservatrice de la National Gallery !
Rose II : Tu exagères…
Mais lorsque le regard de la brune croisa celui de Rose, il se passa quelque chose d’étrange… C’était comme si l’autre Rose l’avait reconnue… et la craignait.
Rose II : Annie, il n’y a plus de lait, tu peux aller en chercher ?
Sentant comme une tension dans la pièce, la journaliste, bien qu’à regret, s’exécuta.


Les deux Roses s’observèrent un instant avant que la brune ne détourne le regard et ne se lève, prenant quelque chose dans le tiroir.
Rose II : Je sais qui vous êtes… On m’a prévenue…
Rose I : Qui çà ?
La seconde Rose se retourna d’un bond, menaçant son autre elle-même d’un couteau.
Rose II : L’homme noir ! Ne niez pas ! Il m’a tout dit !
Rose tentait de garder son calme. Mais il était évident que cette femme – qui était censée être elle- n’avait plus toute sa tête.
Rose I : Tout quoi ?
Rose II: Que vous étiez venue pour prendre ma place, pour me tuer !
Rose I : C’est ridicule. Je n’appartiens même pas à ce monde et je ne tiens pas à y rester. Votre homme noir se trompe, miss Tyler.
Rose II : Non, le Maître a dit vrai, je le crois, je lui fais confiance. C’est mon ami…
Rose I : Le Maître ? Vous appelez John Smith le Maître maintenant ?
Rose II : C’est son nom…
Elle avait sur le visage une telle expression d’adoration que Rose se prit à espérer qu’autant qu’elle aie aimer le Docteur elle ne soit jamais tomber à ce point dans le fanatisme…
Rose II : Le Maître, mon Maître… Il m’a promis la vie éternelle…
Rose I : Ne me dîtes pas ? A ses côtés ? Et vous l’avez cru ? Vous avez eu tord, Rose, il vous a menti. Tout a une fin… Tout meurt. Vous, moi, la Terre… même les seigneurs du temps.. Rose II : Vous voyez, vous savez qui il est.
Rose I : Un fichu menteur et un assassin.
Rose II : Vous mentez, vous mentez !
Rose I: Il a tué James Foreman devant mes yeux !
Rose II : VOUS l’avez tué, pas lui.
Rose I : Votre petit Maître chéri se fait appelé le mal Ultime, il doit bien y avoir une raison…
La brune se précipita vers la blonde, furieuse, prête à la lacérer de coups de couteau. Rose l’évita de peu et tenta de lui échapper, courrant à travers l’appartement. Ouvrant la première porte, Rose entra dans LA pièce réservée à Annie… « La chambre des bizarreries », où la reporter rangeait articles, souvenirs et autres armes qui avaient servis à ses enquêtes.
C’était certain, Annie allait être furieuse, elle qui aimait tant l’ordre. Son bureau fut renversé, ses livres jetés par terre dans la lutte. Rose réussit à reprendre le couteau à son adversaire mais celle-ci s’était trouvé un autre joujou, un poignard qui pouvait mettre fin aux aventures de Rose Tyler, la blonde.
Soudain, les deux Rose entendirent Annie renter. La peur et la folie se lisaient dans le regard de la Rose de ce monde. Le Maître avait fait du beau travail… vraiment.
Rose II : Je ne te laisserais pas me tuer.
Rose I : Je n’en ai aucune intention.
Le Maître : Pourtant, il le faudra…
Les deux Rose se retournèrent et virent le seigneur du temps assit dans le grand fauteuil d’Annie.
Rose I : Rose Tyler n’est pas une meurtrière, Mr Smith. Ne me confondez pas avec vous !Le Le Maître : Allez dire çà à l’empereur des daleks, voulez vous… ou au sieur Toby. Deux Rose Tyler ne peuvent pas vivre dans le même monde… L’une d’entre vous doit mourir… Ou c’est la fin du monde…
La brune regarda le Maître avant de se précipiter en hurlant vers l’ancienne compagne du Docteur.
Deux détonations plus tard, elle s’écroulait… Et Rose regardait le corps sans vie de cette autre elle-même alors que le Maître souriait, l’air satisfait.
Le Maître : Bien, bien, je crois que nous avons la réponse à notre question, Méchant Loup.
Rose visa l’extraterrestre avec l’arme qui avait tué sa disciple, mais tout à coup, tout devint noir et ténèbres.

A suivre.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://membres.multimania.fr/doctorwho
Sariel

avatar

Nombre de messages : 34
Date d'inscription : 20/09/2006

MessageSujet: Re: The Bad Wolf Chronicles   Mar 2 Jan - 7:51

J'avais raison, le grand méchant c'est bien le maitre Twisted Evil . L'histoire est vraiment captivante, je ne peux pas m'empêcher de lire chaque chapitre la bave au coin de la bouche Laughing .

Cet univers alternatif nous réserve beaucoup de surprise, mdr martha étant la cousine d'Adeola, elle est bonne celle-là Rolling Eyes (martha travaillant pour Torchwood est pire Razz ).

Rose à tué sa copie? Mon dieu rien ne va plus pour elle, il faut vraiment que le docteur vienne faire un tour pour tout remettre en place. Quoique, la carte du méchant loup n'est toujours pas jouer à fond, c'est qu'elle est plein de ressource notre Rose...

Je veux le chapitre 8!! Je suis trop impatiente de savoir si qui est arrivé à Rose à la fin!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lex-Fans
Admin
avatar

Nombre de messages : 61
Age : 29
Localisation : Dans les bras du doctor
Date d'inscription : 17/08/2006

MessageSujet: Re: The Bad Wolf Chronicles   Mar 2 Jan - 20:00

Comme je l'est dit sur shibers JE VEUT LA SUITE !!!! J'adore!!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sunny
Admin
avatar

Nombre de messages : 359
Age : 34
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: The Bad Wolf Chronicles   Ven 5 Jan - 18:44

Chapitre VII : Les jeux de l’amour et du hasard
Spoilers Doctor Who saison 1 « L’explosion de Cardiff », saison 2 “Le règne des Cybermen”.



Lorsqu’elle avait 16 ans, Rose avait l’habitude de se réveiller avec la gueule de bois, fruit de ses nuits torrides avec son petit ami de l’époque, Jimmy Stone.
Par « nuit torride », allez comprendre jouer les serveuses, crier (pardon je voulais dire chanter ) dans un micro, à ânonner les textes insipides que Jimmy et le groupe avaient concocté la veiller, se trémousser sur scène à la Britney Spears pendant près de deux heures alors que le groupe sus mentionné tâchait de « faire de la musique », une fois rentrés dans l’appartement minable, se prendre la tête avec Jimmy (souvent au sujet de l’argent ou d’un quelconque problème domestique, ou quelque fois au sujet du groupe), noyer son chagrin (et ses illusions) dans une bouteille de bière… ou deux… ou même trois… allez, va pour quatre, se réconcilier avec Jimmy (parce qu’on l’aime tant, n’est-ce pas ? Et puis dire le contraire serait donner raison à maman et Mickey…), finir la nuit dans ses bras… avec toujours cette odeur d’alcool bon marché et de cigarette… avant de se réveiller quelque heures plus tard… Avec cette satanée gueule de bois dont nous parlions au départ.
De sa petite mésaventure inter dimensionnelle, Rose gardait un mauvais souvenir. Comme le Maître le lui avait fait remarquer, ce n’était pas la première fois qu’elle commettait un meurtre… là aussi, c’était de la légitime défense… Mais tout de même…
Ainsi, elle se retrouvait dans un des innombrables laboratoires de Torchwood One, entourée par une horde de docteurs.
La situation aurait pu être très agréable si ces « docteurs » avaient été le sien (peu importe l’incarnation), mais malheureusement les praticiens présents dans la pièce étaient très humain… et totalement bornés… A tel point qu’elle s’attendait à voir apparaître à un moment ou à un autre son psychiatre….
« Bonjour la compagnie, on peut vous déranger ? »
Rose sauta de joie en entendant la voix familière de James Foreman.
Bousculant le pauvre Mickey, elle se réfugia dans les bras du scientifique qui, surpris, se mit à rire.
James : Eh bien dites donc, quel accueil ! C’est votre petit voyage qui vous rend aussi chaleureuse ?
Mickey observait la scène, serrant les dents avant de hausser les épaules. Il l’avait perdue pour Jimmy Stone, puis pour le Docteur… Et la voilà se jetant au cou de James Foreman…Il fallait croire que son tour ne viendrait jamais…


Laissant Rose aux bons soins de son nouveau chevalier servant, Mickey se dirigea vers la salle d’entraînement où son équipier Jake Simmonds essayait une nouvelle méthode de combat.
Mickey : Oùlà, tu tiens la forme toi au moins !
Jake, souriant : Yep ! Au top niveau! Et Rose ? On a du nouveau ?
Mickey : Elle n’a pas traversé le Néant… Si j’en crois son rapport, ce « Mal Ultime » aurait créer un univers parallèle dont elle aurait été prisonnière.
Jake : La question est : pourquoi ?
Mickey : Pour la tester… Ce John Smith, ce « Maître », il connaît le Docteur…
Jake se rapprocha de Mickey, inquiet.
Jake : Si il s’en prend aux compagnons du Docteur, alors toi aussi, tu es en danger.
Mickey sourit devant la sollicitude de son ami.
Mickey : Nah… Moi et Rose ont est pas dans la même catégorie… Même si je joue les héros, on sait très bien que je reste le chien de ferraille et elle… Elle, la compagne du Docteur… et le Méchant Loup.
Jake : Je crois que tu n’as pas assez confiance en toi-même… Tu es un héros, Mick, que tu le veuilles ou non .
Mickey regarda par la fenêtre, l’air pensif. C’était un cycle infernal, et cela ne finirait jamais… A moins qu’il n’y mette fin lui-même… Il y était presque arrivé, l’an passé, avec Tish Delaney. Rose n’avait pas apprécié… et au lieu de rester sur ses bonnes décisions, il avait fait demi-tour. Il avait abandonné la fidèle Tish pour retourner misérablement adorer Rose Tyler.
Mickey : Elle est avec James Foreman. Si tu l’avais vue se jeter dans ses bras tout à l’heure… Elle dit qu’elle n’est pas en plein déni et regarde là, sauter au cou de ce … de ce « Docteur » humain…
Mickey voulait continuer, mais sa bouche était fermée, comme emprisonnée par celle de Jake.
Non, ce n’était pas un rêve… Jake était en train de l’embrasser.
C’était… totalement contre ses règles.. Il aimait les filles, les jolies blondes avec de grands yeux noirs… pas les garçons…
Et pourtant… Ce baiser sonnait… juste.
Son autre lui-même et Jake étaient amants… Etait-ce à dire que lui aussi était … gay ?
A ça non alors !
Mickey : Mais arrête ! Qu’est-ce que tu fiches !
Jake : Ca me semblait évident..
Mickey : Je croyais qu’on avait déjà parlé de çà. Je ne suis pas Rickey !
Jake le regarda longtemps, l’air désolé. Et cet air de pitié fit presque mal à Mickey. Il se fichait de lui… ou mieux, il le plaignait. Et son orgueil en prenait un coup.
Jake : Non, tu n’es pas Rickey, là, nous ne pourrions pas être plus d’accord.
Sur ces mots, Jake s’en alla, laissant Mickey seul, face à ses pensées, de plus en plus sombres.
Rose : Salut Jake ! Hum… Pas même un bonjour, vous vous êtes disputé ou quoi ?
Mickey lança à Rose un regard noir qui fit reculer la jeune femme d’un pas.
Mickey : Pas tes oignons.
Rose : Mais qu’est-ce qu’il te prend ?
La jeune femme se rappela de Cardiff et de leur dispute, de leur rupture. Il avait ce même air sombre, cette même colère dans la voix.
A l’époque, il était jaloux du Docteur… maintenant, elle ne pourrait jamais plus revoir le seigneur du temps, alors pourquoi cette fureur ?
Rose : Mickey ?
Mickey : Tu n’as rien d’autres à faire ? Ton petit docteur Foreman ne t’attend pas quelque part ?
Rose se mit à rire et voyant l’incompréhension de son ami, elle rit de plus belle.
Rose : James Foreman ? Enfin Mickey, James et moi sommes amis. Si j’étais contente de le voir tout à l’heure, c’est parce que le Maître l’a tué devant mes yeux dans l’autre monde. J’aime bien James, oui, mais comme un ami. Un bon ami, rien de plus.
Le visage du jeune homme s’éclaircit alors que sa main trouvait celle de Rose.
Mickey : Vrai ?
Rose : Vrai.
Rose déposa un tendre baiser sur les lèvres de Mickey et sourit. Elle était heureuse et elle le resterait. Elle aurait une vie fantastique, avec une famille et des enfants … Une vie pleine d’aventures grâce à Torchwood, mais complète, grâce à Mickey. Il l’aimait, il l’avait toujours aimée et quoi qu’en dise ce fichu seigneur du temps, cela ne changerait pas.
Rose : On se retrouve chez moi à 8 heures ? Annie est en voyage pour le Times… L’appartement sera tout à nous…
Mickey hocha la tête et regarda Rose s’éloigner avant de porter sa main à ses lèvres… se demandant pourquoi le baiser de Jake brûlait encore dans son esprit… même après celui de Rose…


A suivre….

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://membres.multimania.fr/doctorwho
Lex-Fans
Admin
avatar

Nombre de messages : 61
Age : 29
Localisation : Dans les bras du doctor
Date d'inscription : 17/08/2006

MessageSujet: Re: The Bad Wolf Chronicles   Ven 5 Jan - 18:58

Mickey gay....a bon on va voir sa!

La suite!!!!! Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sariel

avatar

Nombre de messages : 34
Date d'inscription : 20/09/2006

MessageSujet: mimi!!   Sam 6 Jan - 2:07

Aww, c'est mignon! J'adore le couple Mickey/Jake, ils vont trop bien ensemble I love you ! Je veux la suite pour voir si Mickey va se rendre compte que Jake est l'homme de sa vie.

Je suis contente de voir que Rose est revenu de cet univers de malheur. Par contre il faut que le Mal Ultime sois sacrément balèse pour avoir réussi à créé un univers parallèle, j'imagine pas se qu'il va faire par la suite! Par contre ce petit voyage nous en aura beaucoup appris sur Rose, maintenant on sais qu'elle n'hésite pas à tué pour survivre...

James est vivant, ouaiiiis cheers !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lex-Fans
Admin
avatar

Nombre de messages : 61
Age : 29
Localisation : Dans les bras du doctor
Date d'inscription : 17/08/2006

MessageSujet: Re: The Bad Wolf Chronicles   Sam 6 Jan - 9:14

Sariel a écrit:
Aww, c'est mignon! J'adore le couple Mickey/Jake, ils vont trop bien ensemble I love you ! Je veux la suite pour voir si Mickey va se rendre compte que Jake est l'homme de sa vie.

Je suis contente de voir que Rose est revenu de cet univers de malheur. Par contre il faut que le Mal Ultime sois sacrément balèse pour avoir réussi à créé un univers parallèle, j'imagine pas se qu'il va faire par la suite! Par contre ce petit voyage nous en aura beaucoup appris sur Rose, maintenant on sais qu'elle n'hésite pas à tué pour survivre...

James est vivant, ouaiiiis cheers !!

:'( j'ai vraiment manqué des chose importante....tant pis je vais macheté les deux saison
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Physalia physalis

avatar

Nombre de messages : 129
Localisation : Au milieu de nulle part
Date d'inscription : 25/11/2006

MessageSujet: Re: The Bad Wolf Chronicles   Sam 6 Jan - 14:03

De mieux en mieux!! Bravo!!
Mmm, le Maître, j'ai déjà lus des trucs sur ce perso, mais je n'arrive pas à remettre la main dessus... C'est dans quelles incarnations que le docteur la rencontre???
Je ne me souvient que de la 8ème incarnation ( dans le téléfilm)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meline

avatar

Nombre de messages : 147
Age : 37
Date d'inscription : 11/01/2007

MessageSujet: Re: The Bad Wolf Chronicles   Ven 12 Jan - 18:24

Excellente cette fic !!! Very Happy
J'adore l'idée d'un Mickey gay !!! Wink
Sinon j'ai beaucoup aimé les échanges entre le maitre et Rose, ils étaient très bien écrit... Tu nous offres une fic de qualité et pleins de rebondissements, on ne peut qu'adorer...

Vivement la suite !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.aubergeponeyfringant.com/forums/index.php
Lex-Fans
Admin
avatar

Nombre de messages : 61
Age : 29
Localisation : Dans les bras du doctor
Date d'inscription : 17/08/2006

MessageSujet: Re: The Bad Wolf Chronicles   Sam 13 Jan - 2:22

Répondé a ma question dans l'émission il l'est ou pas XD jai pas encore tout vu moi!

En passa jolie ton avatar meline
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sunny
Admin
avatar

Nombre de messages : 359
Age : 34
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: The Bad Wolf Chronicles   Sam 13 Jan - 12:10

XD? Ca veut dire quoi?
En tout cas, Rickey et Jake étaient un couple, on l'apprend dans les scènes coupées. Mais même si Mickey et Jake sont très proches dans Doomsday, il est évident que Mickey est toujours amoureux de Rose... et comme cette dernière le considère désormais comme un héros, il y a fort à parier qu'une fois séparée à tout jamais du Docteur, elle retournera dans les bras de Mickey...
Pauvre Jake...
Le chapitre VIII est en court d'écriture... et s'intitule "L'art d'être Jackie Tyler".

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://membres.multimania.fr/doctorwho
nath

avatar

Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 16/03/2006

MessageSujet: Re: The Bad Wolf Chronicles   Sam 13 Jan - 12:17

et moi que ca fait longtemps qui est pas lu de tes fics!! je vient de lire celle la et elle est vraiment bien, toujours aussi bien ecrite et tou, je retrouve ton style innemitable, ton genie litteraire, la grace dans la prose.
Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sunny
Admin
avatar

Nombre de messages : 359
Age : 34
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: The Bad Wolf Chronicles   Dim 14 Jan - 12:49

Awwww... C'est trop, c'est trop... Embarassed Embarassed Embarassed Embarassed Embarassed


Chapitre VIII : L’art d’être Jackie Tyler

Spoilers : Saison 2 « Un loup-garou royal » & « Le règne des cybermen » et saison 3.


Etre Jackie Tyler, c’est tout un art. Surtout quand vous devenez du jour au lendemain l’une des femmes les plus riches, respectées et influentes d’Angleterre… et sans doute du monde.
Pete Tyler semblait être le Bill Gates de ce univers... Peut être même plus puissant que l’informaticien. Ce dernier avait l’argent, Peter, lui avait l’argent et le pouvoir… bien plus obscur et dangereux que des magouilles politiques… Torchwood.
Ce qui était absolument fabuleux… et assez frustrant en même temps.
Jackie n’avait jamais eu beaucoup d’argent entre ses mains. Seulement les bigoudis de ses clientes et le linge sale que Rose lui rapportait de ses voyages interstellaires.
Désormais tout était pour le mieux dans le meilleur des mondes. Elle était riche, elle était aux côtés de son grand amour et Rose était tout à elle… Plus de fichus aliens pour venir la séduire et l’arracher au cocon familial.
Oui, le paradis…
Excepté que cette situation était injuste pour Rose… Si elle avait retrouvé Pete, c’était au tour de sa fille d’avoir le cœur brisé et de perdre celui qu’elle aimait. Oh bien sûr, elle prétendait que tout allait bien. Mais Jackie savait d’expérience que certaines blessures ne se referment jamais. Soit Rose avait un job qu’elle aimait et sa relation avec Mickey était à nouveau d’actualité.
Pour combien de temps ?
Ces deux gamins allaient se faire du mal un jour ou l’autre… Ils étaient fait pour être amis, de grands amis… Une sœur et son frère… pas d’avantage… Ils étaient seulement trop bornés pour s’en rendre compte. Et puis il suffisait d’avoir vu le Docteur (n’importe lequel… même si Jackie avait une préférence pour le deuxième… L’autre était vraiment trop insupportable) regarder Rose pour savoir ce que c’était que l’amour… avec un grand A….
Elle ne se sentait pas coupable d’avoir ainsi tant de bonheur tandis que Rose goûtait la solitude…. Mais elle devait bien l’admettre, elle n’était pas très à l’aise non plus…
Cela devait être du aux nausées matinales ou à ces fichues hormones… Gah, sincèrement, quelle idée de tomber enceinte à mon âge !
Oh, une autre chose qu’elle déplorait, c’était que le bébé risquait de prendre la place de Rose… Pete avait souvent dit et répété qu’elle n’était pas sa fille… Mais le bébé dans son ventre, lui, le serait… son fils ou sa fille…
Rose semblait bien réagir… pour l’instant tout au moins…
Cependant, elle avait aussi déménagé… et ce qu’est pas comme si elle venait souvent rendre visite à sa vieille mère, ah ca non ! Encore moins que lorsqu’elle était avec ce fichu alien…
Etait-ce sa façon de dire : « Non, ca n’avait rien avoir avec le Docteur, tu l’as haï pour rien. Je veux juste ouvrir mes ailes, laisse moi respirer deux secondes ? »
Sans doute…
Quel qu’aie été son erreur, quelque soit le prix de cette vie de rêve, elle le payait désormais.
Oh, il y avait bien sûr les « joies » d’être enceinte… nausées, sautes d’humeur, ventre gigantesque,et cie… Rose qui ne venait jamais dire bonjour et Pete qui disparaissait pour aller « travailler »… Fichu Torchwood !!!
Et puis il y avait ces interminables réceptions, où elle devait empêcher la Présidente Jones et le député Saxon de s’étriper en publique. Il y avait fort à penser que Saxon se présenterait contre son ennemie jurée aux prochaines élections… Jackie soupirait, elle n’avait que faire de la politique et leurs débats enflammés ne l’amusaient plus.
Jackie voulait sa fille et son mari à ses côtés, 24 h/24, une vie de famille normale…
Au départ l’argent lui brûlait les doigts, elle s’achetait des bijoux, des meubles, même une villa en Toscane (où diable cela pouvait-il être, elle ne le savait pas, sauf que c’était joli sur la photo). Quant au pouvoir de Pete, il faisait d’elle une femme respectable et respectée devant laquelle on n’osait jamais élevé la voix (de peur qu’elle ne le rapporte à son mari)… cette crainte la mettait désormais mal à l’aise…
Plus personne n’était sincère avec elle… et adieu la possibilité d’être elle aussi naturelle… De se prendre une bonne cuite, de dire des bêtises ou de se lâcher en publique…
Il lui avait donc fallu un peu plus de 7 mois pour se rendre compte que le joli conte de fées était un cauchemar … Une malédiction.
Elle se sentait l’âme d’une femme au foyer désespérée… excepté qu’elle n’avait pas d’amant ni de meilleur ami/fiancé psychopathe.
Elle s’était fait une amie, Laura Lindsay, elle aussi épouse d’un homme d’affaire… mais qui, elle, avait l’habitude du grand monde et en appréciait les privilèges, malédiction ou pas. Toute médaille a son revers, le tout est de l’accepter.
Elles s’invitaient l’une l’autre à prendre le thé ou allaient ensemble au théâtre.
Laura avait tenté d’initier Jackie à l’opéra… mais voyant son amie sur le point de s’endormir après le premier acte, elle avait du renoncer à ses ambitions de professeur de musique.
Jackie : Qu’allons-nous encore voir demain soir ?
Laura : « Volpone » de Ben Johnson.
Jackie fronça les sourcils, pourquoi diable Laura s’entêtait-elle ?
Jackie : Jamais entendu parler…
Laura : Oh c’est un classique pourtant. Vous verrez, Jaqueline, vous adorerez !
« Jaqueline »… Elle s’entêtait aussi à l’appeler ainsi. Ce qui agaçait fortement Jackie.
La maison des Lindsay était plus petite que celle des Tyler mais tout aussi luxueuse. C’était un hôtel particulier datant de l’ère victorienne. L’un de ceux où l’on pouvait imaginer le Prince régent prenant du bon temps aux frais de sa très chère mère. Rose y était venue seulement une fois et l’avait détesté tout de suite. Quelque chose à propos de la reine Victoria, d’un manoir en Ecosse, d’un loup-garou et de 10 livres que le Docteur ne lui avaient pas données enfin de compte.
Jackie ignorait ce que tout cela voulait dire (avec Rose et son Docteur, mieux valait parfois ne pas comprendre), mais elle devait donner raison à sa fille, cette maison vous donnait la chair de poule à 20 lieues à la ronde.
« Bonjour, Mrs Tyler »
Jackie se retourna et vit le frère de son amie, Sir Mark Quincy. Elle le salua nerveusement.
Il n’y avait pas que la demeure des Lyndsay qui pouvait faire peur…
Elle savait par des rumeurs et par Pete que Sir Mark avait perdu son fils la nuit où les cybermen avaient pris le contrôle de Londres. Il ne s’en était jamais vraiment remis… et qui pourrait lui en vouloir d’ailleurs…
Aujourd’hui, il était entouré d’hommes habillés de noir et armés, ce qui ne mis pas Jackie très à l’aise. Laura avait disparu depuis plus d’un quart d’heure et n’avait plus donné signe de vie.
Mark s’approcha de l’invitée de sa sœur et s’assit en face d’elle, ne la quittant pas des yeux.
Mark : Mrs Tyler, permettez vous que je vous pose une question ?
Jackie hocha la tête et Mark Quincy continua.
Mark : Connaissez vous le nom de mon fils ?
Jackie : Lance, je crois.
Mark : C’est exact. Eh bien, Lance est mort, cette nuit là… Cette nuit où vous êtes censée être morte vous aussi, Jackie. Mais vous êtes là, à boire votre thé. Alors que lui, lui mon enfant est mort… Il n’est même pas réellement dans sa tombe. Il avait 20 ans. L’âge de votre fille Rose… Un autre grand mystère, cette jeune demoiselle, n’est-ce pas ? J’ai demandé à votre mari de m’aider. De sauver Lance, comme il vous avait sauvée…. De le ramener des morts. Mais il a refusé.
Jackie laissait Mark Quincy s’exprimer. Elle aurait du savoir que la couverture de Pete leur apporterait des ennuis. « Jackie Tyler ressuscitée par les savants de son mari » Mais comment expliquer aussi le retour d’une femme supposée morte ?
Jackie : Je suis désolée Sir Mark, mais que puis-je faire ?
Mark : Vous allez m’aider Jackie. Oh combien.
Soudain, la vue de Jackie se troubla. Ses membres étaient faibles, comme si elle avait été prise d’une terrible fatigue. Elle avait un drôle de goût dans la bouche…
Droguée… On l’avait droguée.
Elle voulut se lever, crier à l’aide. Laura l’entendrait avec un peu de chance.
Mais c’était peine perdue. Après quelques pas, la mère de Rose s’effondra sur le tapis, à la merci de ses ravisseurs.


A suivre….

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://membres.multimania.fr/doctorwho
Physalia physalis

avatar

Nombre de messages : 129
Localisation : Au milieu de nulle part
Date d'inscription : 25/11/2006

MessageSujet: Re: The Bad Wolf Chronicles   Dim 14 Jan - 13:55

Encore bravo... Au fait tu a prévu combien de chapitre ?(pour qu'on se prépare psychologiquement )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meline

avatar

Nombre de messages : 147
Age : 37
Date d'inscription : 11/01/2007

MessageSujet: Re: The Bad Wolf Chronicles   Dim 14 Jan - 17:11

Excellent ce nouveau chapitre !! Very Happy
Courte entrée en scène de Jackie mais ça fait plaisir de la revoir... Wink

Vivement la suite !!! Very Happy

Lex-Fans a écrit:
En passa jolie ton avatar meline

Merci beaucoup... Very Happy
Bon il n'est helas pas de moi, je ne suis pas assez douée pour faire des montages photos... Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.aubergeponeyfringant.com/forums/index.php
Sunny
Admin
avatar

Nombre de messages : 359
Age : 34
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: The Bad Wolf Chronicles   Dim 14 Jan - 19:03

Physalia physalis a écrit:
Encore bravo... Au fait tu a prévu combien de chapitre ?(pour qu'on se prépare psychologiquement )

Lol, beaucoup... et en 3 époques, mdr. Ceci est la première... et disons que nous devons approcher de la moitié....

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://membres.multimania.fr/doctorwho
Meline

avatar

Nombre de messages : 147
Age : 37
Date d'inscription : 11/01/2007

MessageSujet: Re: The Bad Wolf Chronicles   Dim 14 Jan - 20:30

Au fait, je suis allée faire un tour sur fanfiction.net et j'ai remarqué que tu étais la seule auteur de fanfic sur doctor who en français... Même si tu es assez prolifique s'est quand même peu pour pouvoir assouvir mes envies de doctor... lol
Enfin je dis ça mais je ne suis même pas capable d'en faire autant que toi et prendre le temps d'écrire... Rolling Eyes (enfin faudrait déjà que j'ai des idées... lol)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.aubergeponeyfringant.com/forums/index.php
Sunny
Admin
avatar

Nombre de messages : 359
Age : 34
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: The Bad Wolf Chronicles   Lun 15 Jan - 0:27

Lol, si tu veux, j'en ai à revendre.
Il fut un temps où j'étais la seule à écrire des fics chlex (Chloé/ Lex dans Smallville) et en quelques mois les fans français se sont joint au mouvement... Laisse leur le temps...
Mais c'est vrai que je me sens un peu seule parfois.... Si tu connais l'anglais il y a des fics vraiment extra... je peux te donner quelques titres si tu veux.....

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://membres.multimania.fr/doctorwho
Meline

avatar

Nombre de messages : 147
Age : 37
Date d'inscription : 11/01/2007

MessageSujet: Re: The Bad Wolf Chronicles   Lun 15 Jan - 1:30

et bien si tu as quelques fanfics à me conseiller, je suis prenneuse... je ne suis pas très douée en anglais mais je fais des progrès tous les jours... Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.aubergeponeyfringant.com/forums/index.php
Lex-Fans
Admin
avatar

Nombre de messages : 61
Age : 29
Localisation : Dans les bras du doctor
Date d'inscription : 17/08/2006

MessageSujet: Re: The Bad Wolf Chronicles   Mar 16 Jan - 6:08

J'adore la suite please!!!!^^

_________________
Mais je ne suis pas modo alors je suis toute l'inverse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sunny
Admin
avatar

Nombre de messages : 359
Age : 34
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: The Bad Wolf Chronicles   Lun 19 Fév - 16:43

Dsl pour le retard!!!! I love you

Chapitre IX : Fellows Manor


Pete Tyler n’en revenait toujours pas.
Il était l’un des hommes les plus puissants, les plus redoutés au monde. Son système de sécurité était infaillible… et pourtant, Jackie avait disparu.
Elle n’avait pas été enlevée chez lui… De çà, il était certain.
Torchwood s’amusait à jouer les Big Brothers aux quatre coins de l’Angleterre… Les îles britanniques étaient son terrain de chasse. Rien ne lui échappait….
Excepté le kidnapping de sa propre épouse.
« Foreman ! »
Bien sûr, crier après ce pauvre James ne lui rendrait pas Jackie… Mais il fallait bien se défouler sur quelqu’un, non ?
James : Oui, Mr Tyler ?
Et ce calme impassible !!!! Où diable allait-il chercher tant de sérénité ????
Pete : James, je veux mes meilleurs agents sur le coup. Je veux que Jackie ne se rende même pas compte de ce qui s’est passé… question de vie ou de mort… ma vie ou ma mort… et ce n’est pas drôle, ne souriez pas…
James : Je vous présente mes excuses, monsieur Tyler.
Pete : Si jamais vous arrivez trop tard, ce sera votre mort, Foreman, vous m’avez bien compris ?
James : Oui, monsieur.
Il en est de même pour toutes les créatures de l’univers, c’est bien connu, une fois qu’ils ont goûté au pouvoir absolu, leurs réactions face au danger deviennent différentes et il est souvent bien trop tard lorsque l’on se rend compte qu’ils ont été corrompu par ce dernier…


Il était déjà tard dans la nuit lorsque Rose arriva devant la maison des Lyndsay, Fellows Manor.
La jeune fille tenta de réprimer un frisson qui fit sourire son équipier pour cette affaire, Jake Simmonds.
Jake : Elle te fiche vraiment les jetons, cette baraque, hé ?
Rose : T’as pas idée… pire que celle de mes parents… Quelle idée de vivre dans de vieilles battisses, bonnes à faire des refuges pour aliens fantomatiques… Non mais franchement…
Jake sonna à la porte avant de s’adresser à Rose sur un ton qui se voulait neutre, anodin.
Jake : Alors, ca a été hier, cette soirée, avec Mick ?
Rose haussa les épaules avant de soupirer.
Rose : J’ai connu Mickey plus enthousiaste. Il est là… physiquement… mais sa tête ? Elle doit être perdue entre Justicia et Raxacoricofallapatorius… Il est ailleurs… Avant c’était moi qui… tu sais… n’était pas vraiment ICI, avec lui… peut-être a-t-il quelqu’un…. Tu sais si il y a une fille appelée Trish Delaney dan ses parages ?
Jake : Euh, non. Pas à ma connaissance…
Un maître d’hôtel vint ouvrir aux deux jeunes gens et sourit à Rose, ignorant son compagnon.
« Mademoiselle Rose, quelle surprise, entrez donc. Madame sera ravie de vous voir ! »
Rose : Je vous remercie, Herbert, mais je suis en mission pour Torchwood. Voici mon collègue, l’agent Simmonds. Nous sommes là pour…
Herbert : La disparition de votre mère, bien sûr… Une triste affaire… Puis-je prendre vos manteaux ? Désirez vous attendre madame de le petit salon ?
Rose : Volontiers.
Autrefois, avant qu’elle ne rencontre le Docteur, Rose aurait été impressionnée par le luxueux décor qui l’entourait.
Mais après avoir appelé sa « maison » un vaisseau extraterrestre pendant près de deux ans, avoir été l’hôte du richissime duc de Manhattan sur la Nouvelle Terre, avoir été l’un des joyaux du harem du Sultan d’Agempour sur Px3300A, rien ne semblait plus vraiment l’impressionner…
Un seul être aurait pu la tenir en haleine… mais il ne faisait pas partie de cet univers.
Jake, lui, par contre était toujours émerveillé par les richesses et l’élégance de la bonne société londonienne.
Jake : Attends, je connais cette peinture ! C’est un Gainsborough ? Non ?
Rose sourit devant l’enthousiasme de son collègue. Il avait beau jouer les durs, il avait une véritable passion pour les peintres anglais… et l’art en général…
Ce qui rappela à la jeune femme l’autre Rose… celle qui était une experte dans ce genre de choses… celle qu’elle avait tuée…
« Oh ma chère Rose, quelle tragédie ! »
Tout de suite, Rose reconnut la voix aigue et maniérée de l’amie de sa mère, Laura Lyndsay.
Rose : Mrs Lyndsay.
Laura: Ohhh, je vous en prie, Rose, combien de fois devrais-je vous dire de m’appeler Laura ? Et qui est ce charmant jeune homme ? Un autre de vos soupirants ?
Rose : Non, Jake Simmonds est mon collègue. Nous travaillons tous deux pour Torchwood. Et plus précisément sur l’enlèvement de ma mère.
Laura : Une tragédie, en effet… Il n’y a pas d’autre mot pour décrire cela !
Jake : Mrs Lyndsay, quand avez-vous vu Mrs Tyler pour la dernière fois ?
Laura : Hier au soir. Jackie était venue comme tous les mardis. Nous mettions au point notre programme pour la semaine… Opéra, théâtre… On dit que la pièce « Treats » avec cette ancienne chanteuse… quelle est son nom encore ? Ah oui, Billie Piper, c’est cela ! … fait un triomphe !! C’est le must du West End cet hiver ! Personnellement, j’aurais préféré une comédie musicale avec John Barrowman mais on m’a dit qu’il était très occupé avec la BBC ces derniers temps… Nous avions aujourd’hui un bridge avec plusieurs amies, Mrs Saxon, l’épouse du politicien … certains le voient très bien remplacer cette chère Harriet, mais je n’en crois rien ! Oh, Sarah Jane devait venir elle aussi… avec les derniers potins, seigneurs, qu’elle est drôle ! Mais bien sûr avec ce qui est arrivé à Jackie, tout est annulé.
Tant de futilité… Rose avait l’impression d’être tombée dans un soap opera… décidément cette dimension allait de Charybde en Scylla …
Rose : Et donc, vous l’avez vue partir ? C’est étrange … Max, le chauffeur de mes parents, m’a dit que si il avait accompagné ma mère ici, il n’était jamais venu la rechercher…
Laura haussa les épaules et s’installa nonchalamment sur l’un des sofas.
Laura : Oui, bien sûr… Nous avions parlé régime, Jackie et moi pendant tout l’après midi. Je lui avais conseillé de faire un peu de sport… Il y a d’excellents professeur particuliers à Londres… C’est tellement plus in que ces salles bruyantes et plus bondées qu’Oxford street !
Jake : Et elle s’y est rendue ?
Laura : Où donc ?
Jake : Chez ce prof de gym… Hum… pardon, professeur particulier…
Laura : Ca, mon cher monsieur Simmonds, je n’en sais rien… Jackie avait décidé de faire un peu de marche à pieds… Où elle est allée après m’avoir quitté, seul Dieu le sait…


Une fois sortis de la maison, Rose jeta un dernier coup d’œil vers la fenêtre où l’on distinguait à peine l’ombre de Laura Lyndsay.
Jake : Alors, quid ?
Rose : Elle ment… et elle ment bien, la garce… Tu as installé les micros ?
Jake : Ca, Rosie, c’est mon job ! J’adore tous ces gadgets de l’espace, invisible à l’œil nu et diablement efficaces !
Rose : Tant mieux !
Jake : Il nous faudrait tout de même un homme à l’intérieur… pour visiter un peu les placards de cette chère Laura.
Rose : Un homme ? Pourquoi un homme ?


Annie Anderson était aux anges. Elle avait le scoop du siècle et cela grâce à sa colocataire.
Annie : Rose, ma chérie, t’ai-je déjà dit combien je t’adorais ?
Rose : Depuis un quart d’heure ? Bien une centaine de fois ? Pourquoi ? Tu veux figurer dans le livre des records ? Je croyais que ton ambition c’était le Pulitzer, pas le Guinness Book !
Annie rit aux éclats, ajustant son uniforme de femme de chambre.
Annie : Je vais vous écrire un de ces papiers !
Rose : D’abord retrouver ma mère, miss Sullivan, ensuite, on parlera de ta feuille de chou…
Annie : A vos ordres, chef !
Jake se tourna inquiet vers sa coéquipière.
Jake : Tu crois qu’on peut lui faire confiance ?
Rose : Je ne lui confierais pas mon dernier-né, elle pourrait le vendre au Diable… Mais niveau efficacité et enquête ? Elle bat Véronica Guérin à plat de couture…


Laura : Voyons Mark, c’est pure folie ! Torchwood finira par tout découvrir ! Déjà cette sale fouineuse de Rose Tyler et un autre de ses amis qui viennent ici, chez moi, pour m’interroger !
Mark : Je suis sur que vous vous en êtes sortie à merveille, très chère !
Laura : Bien sûr, bien sûr… mais tout de même ! Et ce soir, la réception ! La maison sera remplie d’invités !
Mark : Tant mieux ! Nous pourrons faire l’annonce en public…
Laura : En public ??? Vous voulez dire que cette affaire sera… à visages découverts ??? Mais vous voulez ma ruine ! Pete Tyler n’acceptera jamais pareille trahison !
Mark : Nous avons Saxon de notre côté… John Smith m’a promis bien d’autres appuis! Tyler ne pourra faire qu’une seule chose : céder ! Et ressusciter mon fils et les autres, comme il a rendu la vie à sa chère Jackie.
Laura : Vous êtes sûr de votre victoire ?
Mark : Pas vous ?
Laura : Je ne sais pas… Je ne sais plus… Je ne n’ai pas confiance en ce monsieur Smith… John Smith ! Est-ce un nom ?
Mark : Il m’a dit qu’il en avait un autre…
Laura : Lequel ?
Mark : Il m’a dit de l’appeler le Maître…


Annie avait fait plusieurs découvertes intéressantes en fouinant dans les affaires des Lyndsay.
Plusieurs fraudes fiscales, des comptes bancaires en Suisse et sous les Tropiques et plusieurs symboles que Rose identifia comme gallifréens… Ce qui n’était pas pour rassurer la jeune femme. Il y avait aussi plusieurs pièces qui étaient inaccessibles aux serviteurs… et l’une d’elle plus particulièrement au sous-sol.
Bien qu’elle détestait Laura Lyndsay et sa demeure, Rose accepta de se rendre à sa réception… en souvenir de sa mère… comme si cette amie si attentionnée la considérait déjà comme morte !
Rose : Mickey, viens avec moi à Fellows, je t’en prie !
Mickey embrassa tendrement sa petite amie, mais il se sentait un peu mal à l’aise… Jake était à deux pas, faisant semblant de ne pas les observer. Il se sentait coupable… mais de quoi en somme ? Rose était sa petite amie…
Mickey : Non, c’est à mon tour de faire équipe avec Jake. Nous sommes l’équipe de secours, ce soir. Armés jusqu’aux dents au cas où Annie ou toi vous donneriez l’alarme.
Rose: Mais je ne peux pas y aller toute seule !
Jake : Tu as demandé à ton père ?
Rose : Il a un meeting avec Harriet Jones…
Mickey : Et James Foreman ?
Rose, souriant : Tu n’es plus jaloux alors ?
Mickey : Vous êtes amis, je sais çà maintenant… Tu es toute à moi !
Rose : Qui en douterait ?
Jake toussota pour signaler que oui, merci, il était toujours là et les deux amoureux se séparèrent. Rose envoya un dernier baiser à Mickey mais celui-ci ne la regardait déjà plus…
Et pour la première fois depuis qu’elle était arrivée dans ce monde, la jeune femme remarqua combien Jake et Mickey se tenait proche l’un de l’autre.


A suivre…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://membres.multimania.fr/doctorwho
Sunny
Admin
avatar

Nombre de messages : 359
Age : 34
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 10/03/2006

MessageSujet: Re: The Bad Wolf Chronicles   Jeu 22 Fév - 1:15

Chapitre X : Les jeux sont faits


La réception devait logiquement être donnée en l’honneur du « jour des Lyndsay ». Chaque famille anglaise dont le patrimoine était évalué à plus de 8oo millions de livres et qui avait un de ses membres au parlement (ou encore mieux à la chambre des lords) avait droit à choisir une date dans le calendrier et à se l’ « approprier » en quelques sortes.
Bienvenue dans la république libérale d’Angleterre où l’argent est roi…
Comme aurait dit Mickey, « C’est mieux que Dallas ! ». Et lorsqu’on est la fille du J.R. local, il ne faut s’étonner si l’on reçoit des invitations du suspect numéro 1 dans l’enlèvement de sa mère…
C’était un bal costumé… un bon sang de bal costumé ! Pourquoi diable un bal costumé !
Depuis sa mésaventure sur Orlandery, où, à cause de son choix de costume, elle avait failli être brûlée vivante (en compagnie du Docteur et de Jack Harkness), Rose les avaient en horreur.
Son cavalier avait bel air, elle devait bien l’admettre. James Foreman avait une élégance typiquement britannique, qui donnait vie à son déguisement de gentleman victorien.
Longtemps Rose avait hésité… le grand méchant loup ou la dame du Lac ?
Si elle en croyait les rumeurs, elle était le premier et deviendrait l’autre… Alors qu’elle intérêt ?
La jeune femme revêtit donc une robe en accord avec le déguisement de James. Elle était très loin de la robe outrageusement décolletée qu’elle avait portée à Cardiff avec son premier Docteur… Elle était plus simple, plus authentique… un peu comparable à celles qu’elle avait admirée dans la garde robe de Lady Isobel MacLeish au manoir Torchwood.
James : Vous êtes magnifique !
Rose sourit à son compliment, se rappelant d’un autre docteur, à une autre époque, dans un autre monde…
Rose : Pour une humaine ?
James fronça les sourcils, ne comprenant pas l’allusion.
James : Pardon ?
Rose : Laissez, c’était juste… sans importance… Venez, il est temps de nous jeter dans la gueule du loup.
James : C’est ainsi que l’on nomme la bonne société londonienne de nos jours ?
Rose : Exactement !


Laura : Ma chère Rose ! Quel plaisir de vous voir ! Et vous avez changé de chevalier servant… Celui-ci me semble tout à fait charmant… Un autre de vos collègues peut-être ?
Rose : Non, monsieur Foreman est de mes amis…
Laura : Ah un ami… Voilà qui est mieux…
Voyant l’hôtesse dévorant des yeux son cavalier, Rose s’accrocha au bras de James avant de s’éloigner. Ca n’était pas de la jalousie, non, mais pour qui se prenait cette vieille mégère ? Atia ou Messaline ?
Huh !
James : Une femme tout à fait charmante, n’est-ce pas ?
Rose se retourna d’un bond mais ne put que sourire lorsqu’elle vit l’œil vif et pétillant de son collègue. Depuis qu’ils se connaissaient, il avait toujours aimé la taquiner… et parler de ces mondes extraterrestres qu’il semblait connaître aussi bien qu’elle… Comment ? Elle devrait un jour aborder le sujet avec lui.
Mais le moment n’était pas encore venu. Soudain, l’une des serveuses trébucha, renversant son plateau sur la robe de Rose.
Annie : Oh miss, je suis désolée !
Laura : Petite idiote ! Regarde ce que tu as fait !
Rose : Ca ne fait rien, Laura… J’aurais juste besoin d’un peu d’eau… Où sont les toilettes ?
Laura : La deuxième à droite, au fond du couloir…
Annie : Je vais l’y accompagner, madame.
Laura : C’est mon rôle d’hôtesse de…
James : Et priver cette élégante assemblée de son unique étoile ? Non, madame, ce serait trop cruel… Je suis sure que cette jeune dame s’occupera très bien de Rose…
Alors qu’elle se dépêchait vers les toilettes avec Annie, Rose jeta un dernier regard complice vers James. Décidément, cet homme ne cesserait jamais de l’étonner.


Mickey était mal à l’aise… très mal à l’aise…
Seul, dans une camionnette, avec Jake. Oh, ca n’était pas comme si c’était la première fois. Ils étaient allés à Paris, tous les deux, dans ce même véhicule.
Paris… la ville des amoureux…
Oh la ferme !
Leur amitié était géniale, vraiment parfaite. Ils formaient un duo invincible, comme Batman et Robin, Emma Peel et Jon Steed, Rose et le Docteur…
Ca suffit !!! Ca SUFFIIITTTTTTT !!!!!
Jake : Ca ne va pas Mickey ???
Et il le regardait avec ses deux yeux bleus, clairs, purs… de la même manière dont il l’avait regardé avant de l’embrasser il y avait exactement deux semaines 3 jours 4 heures 36 minutes et … allez vous faire voir avec les secondes, je ne suis pas un seigneur du temps, moi !
Et Rose qui n’appelait pas… Ni Rose, ni James, ni Annie… Personne
Juste lui et Jake… et ce fichu baiser !
J’aime les filles, les filles, les filles…
Charlieze Theron
Jessica Simpsons
Jessica Biel
Kristen Bell
Nicole Kidman
Emilie de Ravin
Melissa Georges
Sarah Michelle Gellar (Ahhh, Buffy!)
Et.... Jake...
Jake: Tu es sûr que ca va ? Tu n’as pas l’air dans ton assiette…
Mickey : Non, je vais bien, je … J’aime les filles !
Jake le regarda, désorienté.
Jake : Ok… J’ai pas dit le contraire.
Mickey : Moi non plus
Jake : Bon
Mickey : Bien
Jake : Génial
Mickey : Super…
Mickey soupira avant de s’enfoncer dans son siège…
Mais que diable fichait Rose ?

Annie avait guidé Rose dans le sous-sol de la maison. Tout d’abord, il fallait éviter les gardes et les caméras…
Pour les caméras, de toutes manières, Rose avait laissé Jake et Mickey s’en charger… Avec un peu de piratage et beaucoup de technologie alien, on pouvait passé sous le nez et la barbe des agents de sécurité les plus zélés.
Quant aux gardes… Annie était née avec l’âme d’une guerrière. Hé ! Ne l’appelait-on pas Xéna au lycée ?
EN un tour demain, elle pouvait assommer un gorille (elle comprendre garde) de 120 kg. Rose, elle, n’était pas très friande de ce genre de violence… Elle avait été à bonne école avec le Docteur… Même si le goût des gadgets et autres armes d’Annie (et de Mickey et Jake) lui rappelait (avec un petit pincement au cœur) le capitaine Jack Harkness…
Ah, Jack… Existait-il seulement dans cet univers ? Faisait-il partie de l’agence du Temps ou s’était-il rebellé ici aussi ?
Annie : Hep, princesse, la voie est libre !


La conférence avec la présidente Jones ne dura pas plus de deux heures… en somme, excepté l’enlèvement de sa femme, les îles britanniques étaient assez calmes ces derniers temps… Et les disciples du mal Ultime semblaient vouloir se faire oublier… A moins bien sûr qu’ils ne préparent quelque chose…
Pete Tyler se rendit donc à Fellows Manor où il s’avait que Rose et Foreman enquêtaient. Il allait se passer quelque chose, ce soir… Il le sentait.
A son entrée, le fantomatique Harry Lyndsay, mari de cette chère Laura, vint l’accueillir.
C’était un homme petit, discret, qui se faisait souvent oublié… surtout par sa femme.
Harry : Pete.
Pete : Harry.
Les deux hommes étaient connus pour leur « grand désir de converser »… et c’était peut-être pour cela qu’ils se comprenaient si bien.
Pete Tyler observa l’assemblée, tentant de repérer sa fille, mais il n’aperçu que James Foreman, en compagnie de l’intarissable Mrs Lyndsay.
Laura : Oh mon cher, cher, cher Peter ! J’ai appris pour Jacqueline ! Quelle tragédie, j’en parlais justement à Mr Foreman… Vous vous connaissez ?
James : Pas encore…
D’un ton complice, Laura ne pu s’empêcher de compléter les présentations.
Laura : James est un ami de votre fille, Peter… Vous les auriez vu entrer tous les deux tout à l’heure, un vrai petit couple ! Plus charmant que Darcy et Liza Bennett ! Mais en somme, en quoi êtes-vous donc déguisé, Peter ?
Peter : En… Pete Tyler ?
Laura le regarda un instant, les yeux écarquillés, alors que son époux toussotait pour cacher un éclat de rire imminent.
Laura : Huh, eh bien au moins, c’est original….
« Mesdames, messieurs, très chers invités, j’ai l’honneur cette année de présider cette journée consacrée à ma famille… Ou plutôt à ma belle famille, les Lyndsay ».
Pete, James et les autres invités se tournèrent vers Mark Quincy, le frère de Laura. Cette dernière était plus pâle qu’une morte.
Il allait le faire… il allait tout révéler… Devant Pete Tyler, lui-même !
Ne pouvait-il pas le faire chanter… en coulisses ? Et non pas sur scène, avec comme public (et juges) le tout-Londres?
Oh seigneur !
Et où diable étaient passées la serveuse et Rose Tyler ?
Et si… Oh non… non !!! Elles n’auraient pas osé !
Mark : Encore une année de plus, ce qui n’est pas pour nous rajeunir ! Une année de plus passée dans la paix, après que ces monstres d’acier nous aient enlevé notre âge d’or… et nos personnes les plus chères. Nos épouses, nos maris, nos amis, nos neveux, nièces, cousins, nos enfants ! Mais certains ont eu plus de chance que d’autre, n’est-ce pas ?
L’orateur se tourna vers le chef de Torchwood, un sourire moqueur au coin des lèvres.
Mark : Certains ont mis la main sur des technologies aliens qui leur ont permis de récupérer leurs êtres chers ! Je dis que cela doit cesser ! Assez d’égoïsme, assez de privilèges, assez d’excuses, Tyler ! Le peuple d’Angleterre a le droit de récupérer ce qui lui a été volé, arraché ! Torchwood est censé aider, protéger les intérêts de la Grande Bretagne et non pas ceux d’une seule famille ! Qui vous a donné le monopole de ces technologies ? Un droit divin sans doute ?
Pete : Je me suis déjà expliqué sur cette affaire, Quincy. Quant à ce droit divin, il n’existe pas. Torchwood est censé protéger l’Angleterre contre des fous dans votre genre !
« Et vous pensez que vous, vous avez la capacité, la sagesse d’utiliser de telles technologies ? »
Pete Tyler reconnut tout de suite le grand rival d’Harriet Jones, Mr Saxon.
Pete : Je n’ai jamais prétendu cela, mais j’en ai la responsabilité.
Saxon : Ah, vous êtes l’homme des grandes décisions…
Mark Quincy sourit à la réflexion de son protecteur et s’avança, défiant du regard le chef de Torchwood.
Mark : Dans votre cas, ce serra soit Torchwood soit votre femme.
Pete : Rose avait donc raison… Vous êtes derrière l’enlèvement.
Mark : Qui d’autre ? Il fallait un argument de poids pour vous faire entendre raison.
« Et dans votre cas, j’ai bien peur que vous l’ayez définitivement perdue… »
Les invités se retournèrent et virent Rose, Annie et une Jackie Tyler très affaiblie, mais souriant tout autant que ses deux compagnes.
Pete courut à la rencontre de sa femme et la prit dans ses bras, tentant de la réconforter et de calmer ses dernières angoisses.
Saxon : Ah, et voici donc la mystérieuse miss Tyler. Brillante apparition, aux origines inconnue… provenant du Néant peut-être… Mais qui êtes-vous donc en somme ? Le grand méchant loup ?
Rose eut un sursaut en entendant ce nom… et les allusions du politicien… Saxon sourit… Il savait quelque chose apparemment…
Rose : Je suis une fille heureuse de retrouver sa mère… Si j’étais vous, je n’essaierais pas de fuir. Nous avons prévenu la police… la police, pas Torchwood… et nous avons ici, un membre de la presse… qui se ferra un plaisir de reporter tout ce qu’elle a vu, entendu et découvert lors de son petit séjour à Fellows Manor … n’est-ce pas Annie ?
Annie, souriante : Et pas qu’un peu…
Rose : Les jeux sont faits, messieurs… Rien ne va plus !


Sur le seuil de Fellows manor, Rose dit au revoir à ses parents, avant de rejoindre James et Annie.
Annie : Vous savez quoi ? Si le journalisme n’était pas ma vocation, je crois que votre vie me tenterait…
James : Oho, je crois que nous avons une nouvelle recrue !
Annie : Je suis sérieuse !
Rose : Tu en as l’air… Les gens tendent à mourir dans notre monde, Annie…
Annie : Dans le mien, ils tendent à se faire enlever… Surtout l’an passé, tu as compté le nombre de reporters kidnappés ?
James : Mais pas vous !
Annie : Jamais moi !
Rose : Il n’y a pas intérêt ! Qui paierait ta part du loyer ?
Annie : Au fait, on a pas eu besoin de Jake et Mickey !
Rose : Non, c’est vrai ! Ils doivent s’embêter tous les deux dans leur van !
La jeune femme se précipita vers la camionnette de son petit ami et ouvrit la porte…
Elle resta muette un instant à la vue de Jake et Mickey, s’embrassant langoureusement…


A suivre…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://membres.multimania.fr/doctorwho
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: The Bad Wolf Chronicles   

Revenir en haut Aller en bas
 
The Bad Wolf Chronicles
Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» [ANIME/MANGA/Jeu Video] Senjou Na Valkyria - Valkyria Chronicles - Gallian Chronicles
» Bleach 374 - Gray Wolf Red Blood Black Clothing White Bone
» AVP-REQUIEM - "WOLF" PREDATOR (Toutes Versions)
» "The Barchester chronicles" : les livres et leurs adaptations
» Vampire Chronicles de Shirodaira et Kimura

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Beans On Toast :: Fans :: Fan fics-
Sauter vers: